Sélectionner une page

L’UE a mis sur pied un programme de recherche militaire pour la première fois cette année, avec pour objectif de contribuer à préserver la compétitivité de l’industrie de l’armement. Cette Action préparatoire pour la recherche militaires (AP) consacre un total de 90 millions d’euros à des projets de recherche militaire sur une période de 3 ans, jusqu’en 2020.

L’UE donne la priorité à des domaines de recherche très controversés dans le cadre de cette AP, comme le développement de systèmes d’armement robotisés. Non seulement cela va exacerber la course mondiale sur ces technologies, mais cela pourrait aussi entraîner une hausse des exportations à des régimes répressifs et alimenter les conflits . Des armes de fabrication européenne facilitent déjà des violations du droit international humanitaire t des droits humains dans plusieurs zones de conflits.

L’Action préparatoire n’est que la première étape ouvrant la voie à un véritable Fonds de défense européen pour la recherche et le développement de matériel militaire dans les 10 prochaines années, et estimé à 40 millions d’euros.

Nous invitons tous les scientifiques, universitaires et chercheurs à signer cet appel et à demander à l’Union européenne de cesser de financer des programmes de recherche militaire.

l’Europe a une longue tradition d’innovation et les programmes de recherche européens se sont révélés des outils politiques efficaces. l’UE devrait continuer à investir dans les domaines de recherche civile qui bénéficient aux Européens et au reste du monde, en aidant à résoudre les problème environnementaux et de santé et en contribuant à l’égalité et à la stabilité dans la société.

Investir des fonds européens dans la recherche militaire va non seulement détourner des ressources de domaines plus pacifiques, mais risque également d’alimenter la course aux armements, compromettant ainsi la sécurité en Europe et dans le monde. l’UE, lauréate du prix Nobel de la paix en 2012, devrait au contraire financer plus les recherches courageuses et innovantes qui aident à lutter contre les causes profondes des conflits ou qui contribuent à leur résolution pacifique.

c’est pourquoi, en tant que scientifique, universitaire et/ou chercheur, j’appelle l’Union européenne à renoncer à ses projets de financer des programmes de recherche et développement militaires.